Mourad Boudjellal se paye encore les dirigeants de l’EPCR

Non tête de série malgré son triple sacre et tombé dans la poule de la mort en Champions Cup, le RCT est toujours en course mais peu grincer des dents

Interrogé par L’Equipe, Mourad Boudjellala lancé une pique aux dirigeants français de l’EPCR qui sont deux clermontois

“On reste sur quatre victoires, c’est sûr qu’on est mieux à Noël que ce que je pensais il y a quelques semaines. En gagnant au Leinster, on a réussi un des plus grands exploits du club en Coupe d’Europe, en phase de poules. Si on gagne nos trois derniers matches, on se qualifiera. Avec un ou deux bonus, on peut même recevoir en quarts. Mais je reste modéré car le point vaut très cher dans cette poule très difficile. Je dis encore merci aux dirigeants français de l’EPCR (René Fontès et Jacques Pineau), qui sont dans la rancœur, d’avoir décidé que le champion d’Europe – qui l’a été trois fois en suivant – ne serait pas tête de série… J’ai cru comprendre que ça changerait la saison prochaine, mais on est dans le groupe le plus dur. Samedi, l’arbitre (Wayne Barnes) a attendu la 76e minute pour mettre un carton jaune aux Irlandais, qui le méritaient bien avant. Et, sur l’essai refusé à Gorgodze à la dernière minute, qui aurait été celui du bonus offensif, j’ai cru qu’il allait faire appel à George Lucas pour avoir d’autres images ! On a vu tous les ralentis possible… On devra être vraiment fort pour regagner la Coupe d’Europe cette saison”

Qu’en pensez-vous ?

 

Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez toute l’actualité de ParceQueToulon.com sur notre page Facebook en cliquant ici

Laissez un commentaire

Commentaires

PARTAGER