Toulon reprend en douceur

Le Rugby Club Toulonnais répète ses gammes. Les Varois ont réalisé leur première sortie officielle vendredi soir, au Stade Maurice-David d’Aix-en-Provence lors d’un match dirigé, face au club de Pro D2 du Parc. L’occasion de retrouver quelques sensations, et surtout de découvrir un certain visage très attendu du côté de Félix-Mayol. Alexis Palisson, le néo-toulonnais, retenu pour la Coupe du monde, était de passage à Aix ce vendredi. Il en a évidemment profité pour encourager ses nouveaux coéquipiers. Libéré entre deux stages de préparation du XV de France, Palisson a notamment pu échanger quelques impressions avec Mathieu Bastareaud, lui aussi sur le banc toulonnais. Bastareaud, l’ancien parisien, adulé par le public de la rade lors des entraînements publics la semaine dernière, n’a pas pris part au match, jugé encore trop juste physiquement.

Saint-André: « Aucun enseignement »

Au programme de cette rencontre amicale: vingt minutes de jeu concentrées sur des mêlées, trente sur des touches, cinq autres sur des coups d’envoi avant de terminer par trente minutes de jeu libre avec contacts. Sur le plan sportif, on retiendra que le RCT, privé de Lewis-Roberts, Bruno, Emmanuelli, Genevois, Chesney, Van Niekerk, Lamont, Rooney, laissés au repos, a inscrit sept essais contre trois pour les Aixois. Willie Mason, jeune joueur venu du treize, s’est permis le luxe de s’offrir un triplé. Une rencontre en guise d’amuse-gueule, disputée surtout pour son aspect emblématique. C’est en tout cas ce qu’affirmait Olivier Nier, entraîneur d’Aix avant le match: « le côté symbolique est important, cela permet de valider les relations entre les deux clubs ». Philippe Saint-André, le manager général du RCT, interrogé par Var Matin à l’issue de la confrontation, n’était pas beaucoup plus prolixe. « Il n’y a aucun enseignement à tirer de ce match dirigé, mais c’était dans la continuité du travail effectué. » Cela a le mérite d’être clair.

Rugbyrama – Loup KRIKORIAN

Laissez un commentaire

Commentaires