Manu Diaz

Manu Diaz évoluait au sein du RCT au poste de pilier gauche. Membre de la génération dorée du RCT il remportera le bouclier de Brennus en 1987. Il compte trois finales à son actif (1985-1987-1989) et pris sa retraite en 1991 après plusieurs blessures.

Il sera également finaliste de ProD2 en 2001 en tant qu’entraineur du RCT.

Solide pilier (1,81 pour 100kg), Manu Diaz était réputé pour sa combativité et sa puissance. Il était l’un des piliers les plus redouté de France et de Navarre. Un style à la toulonnaise que beaucoup regrettent encore aujourd’hui.

Ce temps où Diaz a certainement relevé quelques mêlées et où la distribution de marrons n’avait pas de saison. Il reconnait que « si la vidéo avait existé, il n’aurait pas beaucoup joué ». Et il déplore le comportement des joueurs avec le professionnalisme :

« Enfiler le maillot de Toulon était un honneur, une joie immense. J’avais ça dans les tripes. Pour moi, il était naturel de souffrir. Il ne fallait surtout pas reculer. Alors, aujourd’hui, quand je vois ces pipes qui gagnent 20000 euros par mois, qui ne déblaient pas, qui reculent et qui prennent des coups de concombre, ça me chagrine un peu… »

Manu Diaz inspira de nombreux guerriers toulonnais comme Califano ou De Rougemont qui le considèrent comme leur modèle.

Nul doute que l’évocation de son nom reviendra encore longtemps quand il faudra évoquer les plus vaillants des piliers toulonnais.

 

Laissez un commentaire

Commentaires

PARTAGER