Yoann Maestri parle du match Toulon-Toulouse pour ParceQueToulon.com

Il évoque le match de ce week-end entre le RCT et le ST.

Yoann Maestri a fait toutes ses gammes au Rugby Club Toulonnais, impressionnant physiquement (2,02m et 120kg) le jeune Toulonnais détonne dans toutes les catégories de jeune. Il connait les joies des sélections en équipe de France chez les jeunes et il intègre même le pôle espoir à Marcoussis lors de la saison 2006-2007.

Épaulé par le grand Victor Matfield, Yoann devient champion de France de Pro D2 avec Toulon en 2008.  En 2009 il quitte son club formateur pour le grand Stade Toulousain avec qui il remportera une HCup et un bouclier de Brennus.

Ses bonnes prestations cette saison lui ont valu les honneurs du XV de France pour le Tournoi des 6 Nations où il honore sa première sélection face à l’Italie.

 

Yoann a pris de son temps pour évoquer avec nous son retour ce week-end pour la première fois à Mayol (Toulouse ayant été reçu au Vélodrome ces dernières saisons).

 

Voici ses réponses à nos questions:

 

Vous êtes à la lutte avec Clermont pour la première place, une victoire à Mayol est-elle impérative pour vous ? A quel genre de match t’attends-tu ?

“Impérative non, on sait très bien que ça sera très difficile ce match qui nous attend à Toulon. Il n’y a rien d’impératif par contre ce qui est sur c’est qu’il nous reste 2 matchs : 1 match à l’extérieur à Toulon et un match à domicile contre Montpellier : ça sera à nous de faire le meilleur résultat possible pour essayer de finir premier au classement.

Tu vas revenir pour la première fois à Mayol, quel est ton sentiment ?

“C’est sur que cela va être particulier. C’est toujours un moment spécial de jouer à Mayol, quand on est du coin en plus ! Je sais que cette année il y a une grosse ambiance à Toulon comme depuis quelques temps maintenant donc il va donc falloir faire abstraction de ça pour pouvoir faire le meilleur match possible.”

 

Bakkies Botha à Toulon, aurais-tu aimé évolué avec lui ? Où préfères-tu le défi de l’avoir en face  ?

“C’est sur que c’est des joueurs qui ont marqué leur temps. Je l’ai longtemps regardé à la télévision, comme d’autres, c’est un peu des deux je pense : jouer à ses côté ça doit être positif parce que c’est un grand joueur, et jouer face à lui ça doit également être quelque chose, de pouvoir s’étalonner à des joueurs comme ça.

 

Que penses-tu de la saison du RCT ?

“C’est une très bonne saison avec une place en finale de challenge européen donc à 1 match d’un titre européen, et une très bonne place en championnat avec pour objectif une place en demi voire un barrage à domicile.”

 

Aurais-tu envie d’une finale de Top 14 Toulouse-Toulon ?

“Personnellement si je pouvais l’éviter je préfèrerais. Cela ferait en tous cas un beau match et une belle finale à coup sur ! Mais si je pouvais éviter de rencontrer Toulon en phase finale ça serait mieux.”

 

Est-ce que Toulon te manque ? Reviens-tu de temps en temps dans le Var ?

“Oui je retourne dès que je peux dans le Var. J’ai toute ma famille là bas et c’est sur que dès que les beaux jours arrivent et les vacances aussi je redescend le plus souvent possible. Après c’est vrai que quand on est du coin la région manque toujours un peu… mais je me plait également à Toulouse.”

 

Quel est ton meilleur souvenir au RCT ?

“Mon meilleur souvenir… c’est plutôt global, les années que j’ai connues chez les jeunes, avant de devenir professionnel, il y a vraiment une forte identité toulonnaise qui se ressent dans les équipes jeunes, avec à chaque fois des résultats positifs. Moi personnellement je n’ai rien gagné avec les reichels, les cadets ou les espoirs mais à chaque fois c’était des années magnifiques où on se régalait tous ensemble… et sinon après : le titre de Pro D2 ! C’était un bon moment personnellement et pour le club de remonter en Top 14.”

 

Quel sentiment as-tu ressenti en évoluant pour le XV de France ?

“Beaucoup de joie, de pression et d’envie aussi… ces sentiments se mélangent un peu et c’est vrai que ça toujours plaisir mais il ne faut pas s’arrêter à ça sinon on peut vite sortir du match. Il faut passer à d’autres objectifs, avoir le maillot c’est vraiment une grande fierté et c’est très important; après le plus important aussi c’est de réaliser les meilleurs matchs pour y rester le plus longtemps possible.”

 

Tu étais un des symboles du RCT pour les supporters, un petit mot pour ces derniers à qui tu manques assurément ?

“J’ai toujours un œil sur les résultats de Toulon. L’image de Toulon est associée énormément à celle des supporters, que ça plaise où non il y a un énorme engouement autour du club. Cela fait partie de la région et du Rugby Club Toulonnais, et il faut que ça perdure : ça fait la force du club d’avoir une masse énorme de supporters derrière qui supportent le club et qui supportent surtout, je pense que c’est le plus important, dans les bons comme dans les mauvais moments.”

 

 

 

Nous remercions chaleureusement le Stade Toulousain et Yoann Maestri pour leur disponibilité et leur sympathie. Nous leur souhaitons un bon match ce week-end ainsi que le meilleur pour la suite de leur saison.

Vous pouvez retrouver l’actualité du Stade Toulousain sur leur site www.stadetoulousain.fr et sur le Twitter officiel du club  @StadeToulousain

 

 

Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez toute l’actualité de ParceQueToulon.com sur notre page Facebook en cliquant ici

Laissez un commentaire

Commentaires

PARTAGER